En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Consultez notre "Politique cookies" pour plus de détails
Nouveau -10% code NVCL10 sans min, non cumul. Famille nbreuse -10% permanent > en savoir + | Jusqu'à -40% sur MOLTEX et -10% sur l'ALLAITEMENT

Les BABI

Depuis sa naissance, votre enfant vous semble éternellement insatisfait, il pleure tout le temps et pique de grosses colères. Il n’y a que dans vos bras qu’il se calme. Vous êtes peut être les parents d’un bébé aux besoins intenses (BABI).

Vous pouvez vous sentir déroutés par ce bébé « difficile » et même s’il est néfaste de coller une étiquette sur un enfant, cela peut vous soulager de comprendre son comportement, de savoir que vous n’êtes pas les seuls dans cette situation et surtout que cela ne remet pas en cause votre capacité de parents.

Comment reconnaitre un BABI ?


Votre bébé peut présenter toutes les caractéristiques ou seulement quelques-unes mais cela ne change en rien son grand besoin de tendresse, d’amour et d’attention.

Un BABI est hypersensible, la présence d’étrangers l’angoisse, il sursaute au moindre bruit et se réveille souvent la nuit. Il fait tout de façon intensive : il ne pleure pas, il hurle. Il rit très fort, proteste avec de grosses colères et il a besoin que vous répondiez à ses demandes immédiatement car elles revêtent un caractère d’extrême urgence pour lui. De plus, il est impossible de prévoir ses réactions.

Un BABI est toujours en mouvement et tout comme ses émotions, ses activités sont elles aussi très intenses. Il a un besoin extrême de contact physique mais paradoxalement n’aime pas se blottir. Il ne supporte pas d’être seul ni même d’être posé dans un lit, ni même dans un transat ou sur un tapis. Si vous profitez de son sommeil pour le poser vous constaterez qu’il se réveille très vite.

Son besoin de succion est très important, il a besoin de téter pour se réconforter et pourrait passer nuit et jour au sein ou avec une sucette.

Autre point, il déteste la voiture ou la poussette et peut hurler pendant toute la durée du voyage.

Que faire ?


Accompagner votre enfant aux besoins intenses n’est pas de tout repos. En plus de la fatigue physique que cela engendre, il y a l’épuisement moral et l’incompréhension de l’entourage qui peuvent vous ronger et vous user. Même s’il n’y a pas de conseil pour changer cet état de fait, puisque seul le temps permettra à votre bébé d’être moins demandeur, il existe quelques petites solutions pour améliorer la vie de chacun durant cette phase délicate.

Le docteur Sears, pédiatre et père de plusieurs BABI a été l’un des premiers médecins à reconnaître les besoins intenses de certains bébés. Afin d’aider les parents à mieux vivre cette période difficile, il donne quelques conseils :

• Pensez à vous

Il est naturel de donner la priorité aux besoins de bébé mais cela ne signifie pas que vous devez oublier vos propres besoins. Vous ne pouvez pas vous occuper d’un bébé épuisant si vous êtes vous-même épuisés. Si vous craquez, vous ne serez d’aucune utilité à votre enfant. Pour éviter ceci, faîtes une liste, réaliste, des choses qui sont absolument essentielles à votre bien-être, et respectez vos limites.

• Autorisez un peu de frustration à votre bébé

Durant les premiers mois, un bébé a besoin d’être nourri, porté. Répondre à ses besoins est votre devoir de parents. Mais par la suite, si vous commencez à materner votre bébé à contrecœur, vous risquez de ressentir de la rancœur envers lui. Repérez vos propres limites, et acceptez d’imposer un peu de frustration à votre bébé quand il n'y a pas moyen de faire autrement.

• Priorité à votre sommeil

Un bébé intense dort très peu. Il peut vous réveiller jusqu’à 10 fois par nuit, quand il accepte de s’endormir. Alors pour ne pas sombrer physiquement et nerveusement, dormez lorsque votre bébé dort. Par conséquent, résistez également à la tentation d’effectuer quelques tâches lorsqu’il vous laisse un peu de répit. Plus que tout autre parent, vous avez impérativement besoin de ce temps de repos pour recharger vos « batteries », et continuer ensuite à répondre aux besoins intenses de votre bébé.

• Écrivez ce que vous vivez

Rédiger un journal, ou un blog, vous permet de faire le point sur vos sentiments, sur ce qui fonctionne ou non, et de mettre en lumière aussi les moments positifs que vous passez avec votre enfant, ainsi que ses progrès.

• Regardez les côtés positifs de votre enfant

Ne vous laissez pas enfermer dans les sentiments négatifs que vous avez pu ressentir. Les BABI ont de nombreuses qualités, repérez-les, soyez-en fiers. Voir les qualités uniques de votre bébé vous permettra de vous occuper de lui plus sereinement.

• Soyez patients

Donnez du temps à votre bébé pour évoluer. Acceptez sa personnalité. N’entrez pas en lutte avec lui pour l’obliger à s’adapter. Il pleure beaucoup, vous ne pouvez pas toujours l’empêcher et le soulager, mais au moins vous êtes là. Avec le temps, tout finira par s’arranger.

• Prenez de la hauteur

Ne perdez pas votre énergie sur des détails, les petits soucis se résoudront d'eux-mêmes. Consacrez votre énergie à ce que vous pouvez changer et là où vous pouvez faire la différence. Ayez des attentes réalistes et soyez flexibles.

• Réalisez que votre enfant est unique

Faites abstraction des idées reçues, oubliez les bébés décrits dans les livres de puériculture. Concentrez-vous sur votre propre bébé, sur ce qu’il est et de quoi il a besoin. Il est un individu à part entière. Faîtes table rase des conseils de l’entourage et de la famille s’il le faut. Votre BABI est unique, il n'entre pas dans les modèles standards, et alors ? Ce qui marche pour les autres ne marchera pas nécessairement pour votre bébé… et ce qui marche pour lui change toutes les minutes !

• Ne comparez pas

Être différent ne signifie pas être mauvais. Vos méthodes pour prendre soin de votre bébé n’ont rien à voir avec celle des autres parents. Si vous vous comparez aux autres, vous risquez de vous affoler. Cela peut renforcer votre sentiment négatif et l’idée que tout est de votre faute. Regardez objectivement votre enfant, portez moins de jugements, aimez-le tel qu’il est.

• Sortez

Un espace ouvert comme un parc ou une grande aire de jeu peut captiver un enfant aux besoins intenses, qui peut ainsi laisser un peu de répit à ses parents stressés.

• Changez ce qui ne vous convient pas

Vos méthodes et « trucs » pour prendre soin de votre bébé évoluent au fur et à mesure qu'il grandit. Il faut trouver sans cesse le bon équilibre entre « répondre aux besoins du bébé » et « ne pas dépasser vos propres envies ou vos capacités ». Si quelque chose ne vous convient pas dans votre maternage, changez-le, même si cela paraît convenir à votre bébé. Si vous persistez dans un style de maternage qui marche pour votre bébé mais pas pour vous, vous risque de devenir aigris et de plus en plus rancuniers envers votre bébé.

• Cherchez de l’aide

Sans aide extérieure, vous risquez de craquer. Entourez-vous de parents de BABI, rejoignez un groupe de soutien ou démarrez le vôtre. C'est tellement important de pouvoir se « plaindre » de son bébé, que l'on aime tant, auprès des personnes qui nous comprennent.

Ce que nos clients pensent de nous



Les plus de Brindilles



Paiement en ligne
100% sécurisé

Livraison offerte

Satisfait ou
remboursé

Service client
à votre écoute

Chèques cadeaux
plaisir d'offrir

Fidélité
récompensée

Service
emballage

Moyen de paiement

Pour nous suivre...

Modes de livraison