En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Consultez notre "Politique cookies" pour plus de détails
Nouveau client ? -10% avec le code NVCL10 (sans minimum d'achat, non cumulable) | Couches BAMBO à -30% (jusqu'au 30.09)
Accueil > Nos conseils > Les aliments et les plantes galactogènes

Les aliments et les plantes galactogènes

Les aliments et les plantes galactogènes favorisent la lactation, en cas de baisse de lait due à la fatigue par exemple.

Avant d’avoir recours à ces remèdes alimentaires ou autres, il est souhaitable de vérifier que cette baisse de lait ne soit pas due à un manque de stimulation (bébé ne tète pas assez), une grosse fatigue ou une mauvaise position de bébé au sein.

Certains épisodes comme les poussées de croissance du bébé (vers 3 semaines, 6 semaines) peuvent faire penser à une diminution de l'allaitement alors qu'il suffit de mettre le bébé au sein plus souvent et de prendre du repos pour que l'allaitement continue normalement.


I - Les aliments à favoriser


- Carottes

- Fenouil

- Cumin et carvi

- Amandes, noix de cajou, dattes

- Malt en poudre

- Orge cuit, lentilles cuites

- Café de céréales

- Salade verte

- Cresson

- Millet

- Fenugrec en gélule ou à broyer soi-même les graines (à l’aide un moulin à café), en graines germées… Selon la forme (gélule ou alimentaire), l’intégrer dans les salades, pendant ou en dehors des repas
- Quinoa (céréale à consommer comme du riz ex : pilaf)

- Bière sans alcool.

À l'inverse certains aliments diminuent la lactation. Éviter le persil, l’aneth, la menthe, et surtout la sauge et le soja de par leur teneur en phyto-œstrogènes.

Chaque culture a ses aliments à consommer et à éviter pour avoir une bonne production de lait. Il faut se méfier des ouï-dire sur le sujet : il n'est pas rare de voir un aliment à éviter dans un pays tandis qu'il sera recommandé aux femmex allaitantes dans un autre pays. Le mieux est d’essayer par soi-même et de constater le résultat.

Les plantes galactogènes

Les plantes qui ont comme propriété d’être galactogènes favorisent la production de lait chez la mère qui allaite son enfant : anis vert, basilic, céleri, cumin, fenouil, ortie et verveine.

Il existe de nombreuses tisanes à réaliser soi-même, en voici quelques recettes :

Première recette :

-Anis écrasé : 2 cuillérées à café

-Basilic : 2 cuillérées à café

-Fenouil écrasé : 2 cuillérées à café

-Ortie : 2 cuillérées à café

-Verveine : 2 cuillérées à café

A partir de ce mélange, laisser infuser 2 cuillérées à soupe pour ½ litre d’eau pendant 5 mn.

Deuxième recette* :

-1/3 graines de cumin

-1/3 graines de fenouil

-1/3 badiane (anis étoilé)

Troisième recette* :

-10g semences d'angélique

-50g anis vert

-30g carvi

-40g fenouil

-40g galéga

-20g houblon

-20g lamier blanc

* Faire chauffer 1 litre d'eau, mettre une poignée de la préparation, couper le feu et laisser infuser 5/10 minutes, pas plus.

Boire 1 litre par jour pendant 3 jours. puis 1/2 litre par jour pendant encore 3 jours. Si un engorgement se fait sentir, diminuer la quantité.

Galéga : pour une tasse, verser 20 cl d'eau bouillante sur 2 cuillères à café de feuille de galéga séchées, laisser infuser 10 minutes et filtrer.

Houblon : (humulus lupulus) en tisane.

En parler à son médecin : il se peut que certaines plantes entre en interaction avec certains médicaments.

II - L'homéopathie


Encore une fois, l’homéopathie citée ici l’est à titre d’exemple. Il y a autant de remèdes que de cas, et il est conseillé de consulter un homéopathe qui affinera le protocole en fonction des besoins de la maman allaitante et de son terrain.

Voici quelques grands remèdes classiques:

-Ricinus communis : il augmente la sécrétion lactée. Attention à la dilution : en 3CH (trois granules trois fois par jour) pour augmenter la sécrétion lactée mais en 30CH il l’arrête (pratique pour un sevrage difficile). Lorsqu'il est utilisé en association avec Urtica Urens, il est très efficace. 3CH : 3 granules matin et soir, loin des repas (ou plus, jusqu’à sentir la montée de lait).

-Urtica urens : il facilite l’écoulement lacté quand vous devez faire face à un engorgement douloureux. Il est également indiqué dans les cas où les seins démangent (avec une douleur brûlante et piquante). C’est un bon remède en cas de diminution de la production lactée, en petite dilution. 4CH : 3 granules matin midi et soir.

-Agnus castus : 5CH 3 granules 3 fois par jour.

-Phytolacca : Il est recommandé pour les cas de mastite, sein dur et douloureux, crevasses et/ou fièvre associée à une grande fatigue. 9CH : 3 granules 3 fois par jour.

-China : c'est le remède de la femme épuisée, pâle, qui se sent vidée, hypersensible, typique de la jeune mère. Elle supporte mal les bruits (les pleurs) les lumières, les odeurs…le tableau est complet si elle présente un ballonnement de tout l’abdomen et si il y a eu des pertes liquidiennes importantes, hypotension ou anémie. 7 CH : 3 granules 3 fois par jour.

Ce que nos clients pensent de nous



Les plus de Brindilles



Paiement en ligne
100% sécurisé

Livraison offerte

Satisfait ou
remboursé

Service client
à votre écoute

Chèques cadeaux
plaisir d'offrir

Fidélité
récompensée

Service
emballage

Moyen de paiement

Pour nous suivre...

Modes de livraison