En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Consultez notre "Politique cookies" pour plus de détails
Nouveau client ? -10% avec le code NVCL10 (sans minimum d'achat, non cumulable) | Couches BAMBO à -30% (jusqu'au 30.09)
Accueil > Nos conseils > L'influence de la lune sur notre organisme

L'influence de la lune sur notre organisme

On a tous et toutes entendu parler de l’influence de la lune sur la santé, les cheveux, le sommeil, les accouchements… Mais comment expliquer le phénomène ?

Nuit difficile, énervement, agressivité, rendez-vous chez le coiffeur… De nombreuses personnes ont l’impression ou la certitude que la lune exerce une influence sur leur organisme. Si le corps médical rechigne a l’admettre, nombreux sont les chirurgiens qui redoutent d’opérer les nuits de pleine lune, car les hémorragies sont plus graves. Les infirmières, observent que les piqûres saignent davantage et dans certaines maternités on renforce le personnel car il y aurait plus d’accouchements.

On dit aussi qu’il y a plus de crimes, de suicides, de crises d’épilepsie, de viols et de crises d’angoisse… Aux États-Unis, huit professionnels de la santé mentale sur dix pensent que les cycles de la lune ont une influence sur les comportements humains.

Le sommeil


La lune, par son rayonnement électromagnétique, exerce son attraction sur les eaux de notre corps (nous sommes composés d'eau à 80%). Si la mer subit les marées, ce sont de minuscules marées intérieures qui se produisent dans notre organisme. Le sang, le liquide amniotique et, surtout, le liquide céphalo-rachidien (celui de notre cerveau) y sont sensibles.

Mais pas seulement : la lumière de la lune agit au niveau de l'épiphyse, cette glande essentielle à notre équilibre quotidien (circadien) veille/sommeil. Les capteurs sensoriels stimulés, son fonctionnement en est modifié, et notre chimie aussi : on constate une augmentation de la sécrétion d'ACTH, hormone de "l'excitation" qui se diffuse alors dans tout le corps et perturbe le sommeil. On constate également un effet sur la mélatonine, hormone sécrétée la nuit. Si la lune diminue la production de cette hormone, la personne aura des difficultés pour dormir.

La nervosité


Le rayonnement électromagnétique de la lune atteint son intensité maximale lorsqu’elle est pleine. Cet électromagnétisme agit sur les électrons contenus dans nos cellules et sur leur énergie, ayant un impact direct sur le système nerveux. Ceci explique que certaines personnes sensibles se sentent « remontées à bloc » ou très stressées au moment de la pleine lune… La lune influencerait également les états dépressifs. En médecine traditionnelle chinoise, c’est le subtil équilibre énergétique du yin et du yang dans le corps qui est garant de notre bonne santé. Et c’est cet équilibre que la pleine lune vient perturber.

A savoir qu’en stimulant notre épiphyse, la pleine lune joue également un rôle dans le déclenchement de l'hypoglycémie (chute du taux de sucre dans le sang). La fatigue et la sensation de faim que cela entraîne modifient alors notre comportement, provoquant une agitation qui compense cette perturbation chimique.

La circulation sanguine


Lorsque notre organisme subit sa petite marée intérieure, le volume de sang gonfle dans les veines, accentuant la sensation de jambes lourdes chez les personnes qui souffrent d’insuffisance veineuse (cela vaut aussi pour les symptômes des hémorroïdes). Les piqûres saignent alors davantage et les risques d’hémorragie sont majorés. Au contraire, lorsque la circulation sanguine est ralentie en lune décroissante, les articulations sont moins oxygénées et les douleurs liées à l’arthrose, par exemple, peuvent s’installer ou être davantage ressenties.

Les troubles féminins


Le pH de l’organisme (et donc le pli vaginal) devenant plus acide en période de nouvelle lune, les champignons microscopiques responsables de mycoses se développent particulièrement (ils adorent les milieux acides). Si vous êtes sujette à ces mycoses, surveillez votre alimentation la semaine précédant la pleine lune et faites éventuellement une cure de compléments alimentaires antiacides.

La pleine lune est également une période propice aux cystites : les germes Escherichia coli (responsables, la plupart du temps, des crises de cystite), prolifèrent lorsque les urines sont alcalines, c’est-à-dire peu acides. Et c’est justement le cas en période de pleine lune (ce qui a été démontré par des milliers d’analyses d’urine faîtes sur de nombreuses années). Si vous êtes concernée par ces cystites de pleine lune, vous pouvez agir en prévention grâce à des infusions d’airelle, de canneberge…

Les accouchements


Les études restent contradictoires sur ce sujet. Il semblerait que l'inconscient joue un grand rôle : si vous êtes persuadée que vous allez accoucher en période de pleine lune, vous aurez beaucoup plus de chance d'accoucher à ce moment-là. Il faut prendre en compte le fait que nos pensées et nos émotions influencent notre physiologie car elles peuvent déclencher des réactions chimiques et hormonales.

Et les nuits sans lune ?


Des coups de blues peuvent apparaître dans la semaine qui précède la nouvelle lune, car à ce moment-là, l’astre émet des ondes électromagnétiques à polarité négative. Cela explique que vous puissiez vous sentir à plat, comme une pile qui ne serait plus chargée. Logique lorsque l’on prend en compte le fait que le rayonnement lunaire agit sur la production d’hormones : au dernier quartier, cette action est faible et la sécrétion d’hormones (thyroïdiennes par exemple), est moins stimulée. L’organisme tourne donc au ralenti.

L’influence sur les cheveux


La pleine lune fait du bien à vos cheveux en augmentant La dilatation des vaisseaux capillaires, d’où une meilleure circulation sanguine et un apport plus important des nutriments véhiculés : acides aminés, vitamines, minéraux. Pour qu’ils repoussent plus vite, il faut couper ses cheveux en lune croissante et pendant la pleine lune (lorsque les nutriments migrent, comme la sève des plantes, dans la tige du cheveu). A l’inverse, s’ils sont fins et dévitalisés, mieux vaut essayer de les couper en lune décroissante (lorsque les nutriments se concentrent dans la racine). Aujourd’hui, certains coiffeurs tiennent compte de ces éléments.

A l’instar des agriculteurs en biodynamie qui se basent en partie sur les cycles lunaires pour cultiver leurs terres, il serait logique que nous prenions en compte le calendrier lunaire pour gérer nos petits soucis de santé ou notre bien-être au quotidien. C’est du bon sens, comme le préconisent les médecines traditionnelles (chinoise et ayurvédique). Notez dans votre agenda les jours de pleine lune, et amusez-vous à en constater les effets sur vous et votre petite famille.

A lire : Lune et santé, mode d'emploi : se soigner malin et naturel de A à Z, Henry Puget et Christiane Quénard, Ed. Minerva, mars 2009

Ce que nos clients pensent de nous



Les plus de Brindilles



Paiement en ligne
100% sécurisé

Livraison offerte

Satisfait ou
remboursé

Service client
à votre écoute

Chèques cadeaux
plaisir d'offrir

Fidélité
récompensée

Service
emballage

Moyen de paiement

Pour nous suivre...

Modes de livraison