En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Consultez notre "Politique cookies" pour plus de détails
Nouveau -10% code NVCL10 sans min, non cumul. Famille nbreuse -10% permanent > en savoir + | -30% sur LOVE&GREEN et -20% sur TIDOO CARE
Accueil > Nos conseils > Guide d'utilisation des huiles essentielles pendant la grossesse

Guide d'utilisation des huiles essentielles pendant la grossesse

Les huiles essentielles sont utiles dans la vie de tous les jours : bien-être, entretien de la maison, soins... Si elles sont naturelles, elles ne sont pas pour autant inoffensives. Elles sont donc à manier avec précaution, d'autant plus pendant la grossesse et avec un bébé en bas âge. Elles sont d'ailleurs interdites aux nourrissons de moins de 3 mois.

Les risques liés à l'utilisation des huiles essentielles


En théorie, les huiles essentielles sont totalement proscrites durant la grossesse, et en l’absence de conseils de la part d’un thérapeute, il faut s’abstenir. Même s’il s'agit là d'un excès de précaution, la majorité des huiles essentielles sont strictement interdites durant les trois premiers mois. Pourquoi ? Parce qu’elles risquent de passer la barrière du placenta, représentant un danger pour le fœtus en formation et pouvant même être à l'origine d'avortements spontanés. Comme les huiles essentielles sont lipophiles et liposolubles, elles peuvent se retrouver dans les tissus fœtaux et dans le lait maternel pour les mères qui allaitent. Néanmoins, certaines peuvent être utilisées à partir du 4ème mois, après consultation d'un médecin/pharmacien : il s'agit d’huiles essentielles qui ne referment aucune molécule toxique.

Précautions de base pour les femmes enceintes et allaitantes

  • achetez vos huiles essentielles bio : de leur qualité dépendra leur efficacité ainsi que leur innocuité
  • ne laissez pas vos flacons d'huiles essentielles à portée des enfants
  • les huiles essentielles ont de puissants actifs à utiliser avec discernement et prudence, notamment sur les enfants de moins de 3 ans
  • n'appliquez pas d'huile essentielle sur et près des muqueuses (yeux, bouche, oreilles, etc)
  • en cas de brûlure avec une huile essentielle, n'utilisez pas de l'eau, mais de l’huile (l’huile essentielle n’est pas hydrosoluble)
  • pour utiliser des huiles essentielles dans l’eau du bain, diluez-les dans quelques gouttes de bain moussant ou de shampoing
  • dans la mesure du possible, n'utilisez pas d'huile essentielle sans la diluer : mélangez-la avec une huile ou un beurre végétal. Seules quelques rares huiles essentielles peuvent être utilisées pures (lavande fine, tea tree, palmarosa, lavande aspic) 
  • ne vous amusez pas à faire des mélanges maison, sans connaissances préalables ou conseil d'un médecin 
  • respectez le mode d'utilisation ainsi que la posologie conseillée : si l’huile essentielle doit être utilisée diluée, ne l'ingérez surtout pas. Si c’est une goutte deux fois par jour, n'en prenez pas cinq fois par jour. 
  • ne remplacez pas une huile essentielle par une autre. Une même plante aromatique peut être classée dans plusieurs catégories (appelées « chémotypes » ou « race chimique » en aromathérapie). Différents facteurs tels que le lieu de pousse, l’ensoleillement, le sol, le climat… modifient la structure moléculaire de la plante. Botaniquement, il s'agit de la même plante, mais chimiquement, tout se passe comme si l'on avait affaire à des espèces différentes. Et le danger est de se trouver face à une plante possédant en elle-même plusieurs chémotypes, du plus inoffensif au plus toxique ! C’est le cas du thym, de la lavande, de la menthe etc… Par exemple, si la menthe des champs est autorisée en cours de grossesse, la menthe poivrée, elle, est strictement interdite. Il n'est donc pas question d'acheter « de la menthe », mais une huile essentielle avec un chémotype précis 
  • n'appliquez pas d'huile essentielle sur la ceinture abdominale pendant la grossesse.


Les huiles essentielles autorisées à partir du 2ème trimestre de grossesse (>4 mois)


De nombreux médicaments étant interdits durant la grossesse, certaines huiles essentielles peuvent être utiles pour soulager de nombreux maux ! On les utilisera seulement à partir du 4ème mois, et pendant l'allaitement, toujours sur conseil d’un professionnel. Ce sont les huiles essentielles à dominante de monoterpénols, de monoterpènes et d'esters qui peuvent être utilisées. Voici les huiles essentielles les moins toxiques, qui pourront être utilisées par la future maman, mais toujours sur avis médical :

Bergamote, Bois de rose, Bois de hô, Camomille noble (romaine), Cardamome, Ciste ladanifère, Citron zeste, Eucalyptus radié, Eucalyptus smithii, Géranium bourbon, Géranium rosat, Gingembre, Hélichryse italienne, Laurier noble, Lavande vraie (fine), Matricaire (camomille allemande), Mandarine zeste, Marjolaine à coquilles, Marjolaine à thujanol, Niaouli, Néroli, Petit grain bigarade, Orange douce, Pin sylvestre, Ravintsara, Tea tree, Thym à thujanol, Verveine citronnée.


Idées d'utilisation des huiles essentielles :

  • voies respiratoires : ravintsara, eucalyptus radié
  • détente, sommeil : lavande vraie, orange douce, mandarine zeste, camomille romaine, petit grain bigarade, néroli
  • nausées : citron zeste 
  • impuretés : lavande vraie, tea tree
  • démangeaisons : camomille noble

Pendant la grossesse n'utiliser les huiles essentielles qu'en diffusion ou en massage, jamais par voie orale. En massage, ne pas dépasser 6 gouttes quotidiennes.

Les huiles essentielles interdites aux femmes enceintes et allaitantes

Les huiles essentielles riches en cétones (neurotoxiques à hautes doses), phénols (molécules anti-infectieuses puissantes mais irritantes) ou en aldéhydes sont interdites pendant la grossesse et toute la durée de l'allaitement. Voici la liste non exhaustive des huiles essentielles à proscrire :

Ail, Basilic, Cannelle de Ceylan, Cèdre de l'Atlas, Citronnelle (lemongrass), Clou de girofle, Cyprès, Estragon, Eucalyptus citronné, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Genévrier, Menthe des champs, Menthe poivrée, Menthe verte, Noix de muscade, Origan compact et vulgaire, Palmarosa, Romarin à camphre, Romarin officinal, Romarin à verbénone, Sauge officinale, Thym à linalol, Thym à thymol.


Pour les bébés : 


JAMAIS d’huiles essentielles par voie orale pour les enfants, sauf recommandées par un médecin. Pour les bébés, comme pour les femmes enceintes, les huiles essentielles sont à manipuler avec d’extrêmes précautions, et toujours en ayant de solides connaissances des huiles essentielles et un conseil professionnel.

- ne donnez jamais une huile essentielle à un bébé
- en diffusion : ne les diffusez pas en présence de l’enfant. Diffusez 10 minutes et patientez au moins ¼ d’heure avant de le coucher.

Recevez notre newsletter: Bons plans, actus et conseils !

Que vous soyez écolo, zéro déchets, vegan ou simplement novice, Brindilles accompagne tous les éco-sensibles qui recherchent du sens dans leur consommation.

Depuis presque 10 ans, entre vous et Brindilles, c’est une histoire de confiance.
Nous sélectionnons des fournisseurs engagés et respectueux de nos valeurs.  Nous validons les certifications, la transparence des provenances, l’histoire de la marque, l’éthique des produits que nous vous proposons.

Brindilles.fr, c'est plus de 12 000 produits alternatifs plus sains pour vous, vos enfants et l'environnement.
Des objets du quotidien fonctionnels et esthétiques pour un habitat green, de l’alimentation bio et des produits écologiques certifiés pour une consommation responsable.
Une question sur un produit ? Parlons-en !


Ce que nos clients pensent de nous



Les plus de Brindilles



Paiement en ligne
100% sécurisé

Livraison offerte

Satisfait ou
remboursé

Service client
à votre écoute

Chèques cadeaux
plaisir d'offrir

Fidélité
récompensée

Service
emballage

Moyen de paiement

Pour nous suivre...

Modes de livraison